[ ENGLISH ]  
MNEMOSYNE - François Boutonnet
  Il y a vingt-sept siècles, les Grecs ont inventé les Arts de la Mémoire, personnifié par la déesse Mnémosyne.

Plus qu'un simple moyen mnémotechnique liant le langage à l'image utile aux rhéteurs, ils ont inventé une technique consistant à représenter visuellement le monde qui a depuis nourri les arts figuratifs et la connaissance humaine.

Axé sur le thème de Mnémosyne, cet essai reflète ainsi l'histoire de la pensée visuelle révélée par les Arts de la Mémoire de l'Antiquité en passant par Giordano Bruno, Leibniz, Benjamin à Aby Warburg jusqu'aux paysages virtuels.

Aujourd'hui avec la culture numérique et ses pratiques interactives les hommes et leurs mémoires informatiques produisent un nouveau type de pensée visuelle qui crée de nouvelles formes de connaissances et de représentations du réel.

En raison des nouvelles possibilités offertes par l'audiovisuel et le multimédia, ces Arts de la Mémoire sont devenus une façon d'appréhender l'émergence d'un processus de pensée numérique. Le statut des images a changé de paradigme passant du visible au visuel, d'un univers de formes à une concrétion du temps, obligeant, écrit Georges Didi-Hubermann, l’histoire de l’art à redevenir un art de l’histoire, un art de la mémoire.